Je suis médaillée d'argent ! Un grand événement, n'est-ce pas ?

Comment cela est-il possible ? C'est bien simple.

Le matin, c'est la course. Dernière ligne droite, j'accélère la cadence. Le regard droit devant moi, extrêmement concentré. Mais, je n'ai plus 20 ans maintenant et tout se joue sur un fil. Grande déception. Je ne perds pas espoir pour autant. Je m'élance, j'arrive au bout de ma trajectoire, je touche du bout des doigts la victoire. Je m'avance encore un peu, je ne quitte pas des yeux l'objectif de ma gloire. Lorsque je m'aperçois que je ne peux atteindre la ligne blance. Une personne me fait obstacle. Impossible de lui faire face et pourtant c'est un véritable face à face. Oui, c'est bien ma face que je vois dans ce miroir ! Quelle audace ! Mon propre reflet devenu un contre-temps fâcheux ! Qui aurait pu l'imaginer, il y a quelques années? Bien évidemment, il ne peut que gagner. Je veux bien me tenir en retrait à mon grand regret, mais non, non et non, je ne m'effacerai pas. Éliminer cette saleté de reflet qui impose la réalité m'ôterait tout espoir d'exister. D'accord, je te cède l'or, cette belle couleur aux reflets blonds, éclatante de jeunesse et je me contenterai d'être la médaillée d'argent. Putain de cheveux blancs !